Accueil du site / Home / La SACD

Le combat pour le droit d’auteur moderne peut être associé à Caron de Beaumarchais, célèbre auteur du « Barbier de Séville ». Artiste et politique, il sera aussi le fondateur en 1777 de la première société d’auteurs au monde : la SACD. Suivront au 19e siècle, la Société des Gens de Lettres (dont est née la Scam), la Sacem ou la Gema. Mais aussi en 1926 la Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs - CISAC, regroupant aujourd’hui plus de 200 sociétés dans le monde.

Samuel Beckett, Maurice Béjart, Trisha Brown, Marc Camoletti, Albert Camus, Jean-Claude Carrière, Hugo Claus, André Delvaux, Antoine de Saint-Exupéry, Jean Pierre Dopagne, Gad Emalhed, Frédéric Flamand, William Forsythe, Witold Gombrowicz, Jean-Claude Grumberg, Joël Pommerat, Olivier Py, Jean-Michel Ribes, Gérald Sibleyras, Thierry Smits, Bertrand Tavernier, Michel Tournier, Wim Vandekeybus, Jacques Weber, Wim Wenders… figurent parmi les 51.000 auteurs (et leur succession) membres de la SACD. Leurs œuvres forment le répertoire européen le plus utilisé en théâtre, danse, musique de scène, fiction radio, audiovisuelle et multimédia.

La SACD est la seule société d’auteurs réellement internationale spécialisée dans les arts vivants et le cinéma de fiction. En plus de sa mission de gestion des droits d’auteur, elle œuvre à la promotion de la création contemporaine, améliore le statut professionnel des auteurs, agit pour l’amélioration de leurs conditions de travail, facilite et encourage la production et la diffusion des œuvres, contribue à la diversité culturelle européenne, dialogue et collabore avec les pouvoirs publics nationaux et transnationaux. (Plus d’info sur la SACD en France, en Belgique et au Canada)

En spectacle vivant, la SACD joue un rôle très important pour les organisateurs de spectacles. Elle garantit à ceux qui en font la demande que les autorisations qu’elle délivre sont conformes à la loi, à la volonté de l’auteur et que ce dernier percevra la rémunération juste de son travail. La SACD créée la sécurité juridique indispensable aux usagers de ses répertoires. Elle les conseille quotidiennement sur de nombreuses questions professionnelles ou juridiques.

Au Luxembourg, la SACD est représentée par la Sacem Luxembourg pour le spectacle vivant.

Tout comme la Scam, à laquelle elle est étroitement associée en Belgique et au Grand-Duché, la SACD est gérée par et pour les auteurs, selon l’éthique et la philosophie solidaire de ses fondateurs, s’adaptant à toutes les évolutions techniques qui ont marqué l’évolution de la création artistique et de sa diffusion, désintéressée ou commerciale.